Forum RPG fantastique
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Lost soul without a name - Nam Dae Hyun

 :: PERSONNAGES :: Présentation des personnages :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 26 Mar - 1:41
Admins
avatar
Personnalité sur l'avatar : No Min Woo
Age : 610
Messages : 68
Localisation : Il aimerait bien le savoir.
Voir le profil de l'utilisateur http://circus-of-damned.forumactif.com/t67-liens-de-nam-dae-hyun
Admins




Nam Dae Hyun


Identité



 Prénom(s) : Dae Hyun
 Nom : Nam, à ne pas confondre avec le pain naan
 Age : 609 ans et des poussières... bientôt 610! Yeah!
 Avatar : No Min Woo
 Sexe : Masculin
 Espèce : Raja (probablement l'unique Raja existant, cela dit)
 Statut social : Poor as f*ck. Perdu. Illettré qui ne sait pas parler le coréen actuel.
Orientation sexuelle : Les êtres qui respirent sont ses préférés.
 Métier : Sans emploi.



Caractère



Le raja est un être complexe qui peut paraître difficile à cerner. Il tire sa fierté du fait qu'il était vénéré comme un dieu, durant sa petite première centaine d'année. À cette époque, il n'était qu'un enfant, mais il en a gardé quelques souvenirs. Il ne supporte pas d'être traité comme un moins que rien, même si ce fut ce qui lui arriva au cours des cinq cent dernières années. Il est très têtu, chose qu'on lui a amèrement et très violemment fait payé, à travers les années...

Un raja est un être surnaturel doté de capacités bien spécifiques. Ils sont très rares, l'histoire ne parle que de deux prédécesseurs à celui-ci. Ils ont cependant tous deux disparus, il y a longtemps de cela, bien avant la ''naissance'' du petit dernier... Personne ne sait s'ils sont toujours en vie ou s'ils ont décédé. Mais, tout comme lui, ils avaient cette sensibilité extrême à la vie, ressentant les choses de manières intensément plus fortes que n'importe quelle autre créature. Ceci n'étant pas suffisant, ils ont toujours été doté du pouvoir d'empathie, ressentant les émotions des autres comme étant les leurs... donc, en les vivant de manières amplifiées. Ils peuvent aussi partager et contrôler les émotions aux personnes les entourant, que ce soit leurs propres sentiments ou non. Le partage est d'une énorme intensité, lorsque fait par un toucher direct, toutes les créatures ne le supportent pas... Le partage peut aussi se faire tout simplement, sans avoir besoin de toucher ou de regarder, seulement en étant dans les alentours. Plus le raja se fait vieux, plus sa portée sera grande. Il peut d'ailleurs la contrôler, décider de partager le sentiment à une seule personne, à un groupe complet...

Le raja a aussi la capacité de voir les âmes. C'est d'ailleurs la première chose qu'il voit chez quelqu'un, après plusieurs longues secondes, sa vue s'apparente de nouveau à celle des humains. Cela dit, il n'a pas un grand effort à faire pour voir de nouveau l'âme. Après tout, certaines personnes ont une âme beaucoup plus belle que leur enveloppe corporelle, le raja peut en témoigner très personnellement. Voir ainsi l'âme lui permet de savoir si la personne est bonne ou mauvaise... Il peut aussi ainsi avoir accès aux informations que renferment l'âme, à savoir l'histoire de la vie présente, mais aussi celles des vies antérieures, s'il y en a eu. Dae Hyun n'a cependant pas utilisé cette capacité depuis des centaines d'années, étant dégoûté par son maître et toujours plus attristé de lire les histoires de vies tragiques de ses congénères. Il aura donc de la difficulté à bien comprendre l'âme, s'il reprend cette pratique. Il lui faudra du temps avant de renouer avec cette capacité.

Les humains ont tendance à croire les rajas immortels, puisqu'ils se régénèrent très rapidement et ont un toucher curatif. Personne n'a jamais vu un raja mourir... L'être surnaturel soigne la personne en la touchant, les blessures ou maladies disparaissent lentement de la victime, apparaissant plutôt sur le corps du raja qui en souffre donc à sa place. Plus la blessure ou la maladie est grave, plus l'opération prend de temps, prolongeant les souffrances exacerbées de la créature, qui ne commencera à se régénérer qu'une fois le transfert terminé. Un raja ne peut cependant pas ramener un mort à la vie. Plus la régénération est grande, plus elle demandera d'énergie. Il n'est donc pas rare qu'après un intense transfert, l'être surnaturel perde connaissance, n'ayant pas d'autres moyens de survivre sinon celui de ne se concentrer que sur sa propre régénération.

Les rajas ont aussi cette fabuleuse capacité que de créer les illusions les plus réalistes de ce monde. Leur pouvoir influe sur les sensations des êtres vivants, ainsi, un humain, un garou, un vampire, peu importe... pourra voir, toucher, sentir, goûter, être absolument convaincu que ce qu'il voit est vrai, alors que ce n'est qu'une illusion créée par un raja. Les illusions n'étant pas réelles, il est impossible de les capturer en images, que ce soit en photographie ou en vidéo. Dae Hyun peut ainsi changer la couleur de ses cheveux, sans pourtant toucher à ses cheveux, créant la simple illusion qu'il a une teinte différente pour son interlocuteur. S'il le désire, il peut complètement s'effacer de la perception d'une personne, se fondant dans le décor, grâce à une illusion. Cela dit, l'être surnaturel peut ainsi berner... environ n'importe quel humain, plusieurs autres créatures aussi, mais il ne pourra pas disparaître de la carte pour les personnes plus puissantes que lui. Son maître réussissait toujours à sentir sa présence, même s'il essayait de jouer au caméléon, ainsi, par exemple. Les petites illusions ne lui demandent aucun effort, les illusions de taille moyenne lui en demandent un peu... les grandes illusions, soit de créer une pièce bondée de gens qui ont des sentiments et des réactions réalistes par exemple, lui demande cependant une bonne concentration et beaucoup d'énergie. Il ne pourrait pas tenir plus d'une journée... et s'évanouirait fort probablement. Mais il faut admettre que Dae Hyun est dans un état physique et mental qui l'empêche de pleinement profiter de ses capacités.

Cet être surnaturel ne semble avoir aucune limite lorsqu'il est question de don de soi, lorsqu'il en a envie. Il prend volontiers sur lui les pires blessures physiques et les pires maladies, frôlant la mort pour ainsi sauver une autre personne, sans rien demander en retour... sinon le respect et qu'on ne le trahisse pas. Le raja a aussi l'habitude de prendre sur lui les émotions négatives des gens, même si elles sont encore pires pour lui qui vit tout de manières exacerbées, et de les remplacer par quelque chose de plus doux, les apaisant subtilement. Avec ses illusions, il a maintes fois tenté d'égayer la vie lugubre de ses congénères, leur donnant une lueur d'espoir, alors que leurs vies en étaient pourtant dénuées. Il a cependant vécu la majorité de sa vie en étant enfermé, ses contacts avec d'autres gens étaient rares... Dae Hyun ne sait donc pas trop comment agir avec les autres, il agit surtout par mimétisme ou en se basant sur ses maigres connaissances. Le raja n'est pas naturellement méfiant, malgré ce qu'il a vécu, ayant une confiance absolue en ses capacités qui lui permettent de savoir si les gens sont bons ou mauvais. Il ne s'ouvre cependant pas facilement aux autres pour autant, ne sachant pas comment le faire, déjà, mais aussi parce qu'il ne connaît pas réellement ce que c'est que d'avoir une relation avec quelqu'un...

Il sait ce que c'est que de ressentir les émotions des autres, donc, il les prend toujours en considération en agissant. Mais savoir ce que c'est que d'être dans une relation de confiance? Ce que c'est que d'avoir des amis? On pourrait dire qu'il a une relation fraternelle avec Wei Min... Il appréciait quelques-uns des autres esclaves aussi, mais il n'a jamais pu connaître les joies d'une amitié qui se développe dans un cadre sain. Lorsqu'il était enfant, il était sous les soins des prêtres et prêtresses du temple qui le vénéraient... Ce n'est pas non plus une relation amicale ''normale'' et cette époque est très loin...

Le raja a une imagination débordante et cherche toujours à égayer son entourage, préférant que tout le monde soit de bonne humeur. Après tout, vivre dans la tristesse des autres est quelque chose qui étouffe... Il utilise donc ses capacités pour le bien, aimant faire plaisir aux autres. Il est d'un naturel généreux et tendre. Dae Hyun est ''facilement'' impressionné, n'ayant presque rien connu de la vie, malgré son âge respectable. Pour lui, tout sera découverte et nouveauté. Lentement, le naturel reprendra le dessus et il se montrera facilement très expressif, de manières spontanées. Il n'est pas à l'aise avec les mots, pour lui, il est plus facile de s'exprimer en images via ses illusions et en sentiments, lorsqu'il est assez à l'aise avec la personne pour communiquer aussi directement et purement.

Têtu comme si sa vie en dépendait, rien ni personne ne peut lui enlever une idée de la tête, une fois qu'il s'est décidé. En 500 ans, son maître n'a jamais réussi à avoir complètement raison de son esprit tenace. Certes, grâce aux menaces et au chantage, il a réussi à lui faire faire un peu ce qu'il voulait, il l'a brutalement blessé et l'a traumatisé sur plusieurs niveaux, mais jamais le raja n'a flanché et n'a perdu son essence. Le raja est une créature incroyablement forte psychologiquement et psychiquement, étant capable d'en supporter plus qu'un humain. Cette force lui vient probablement de son empathie qui l'oblige à survivre à des choses plus fortes que les autres créatures. C'est donc à double tranchant... et parfois jouera un peu sur le mental de Dae Hyun, qui vacillera probablement, aux vues de ce qu'il a vécu, mais il ne faut pas s'inquiéter pour cet ingénu attachant. Il peut en prendre plus qu'il n'y paraît et, pour une fois, ce n'est pas une illusion.

Ne voulant pas blesser ou contaminer les autres, il lui arrivera de se retirer ou de s'éloigner le plus possible, afin de vivre ses émotions négatives en paix. Celles-ci peuvent aisément le pousser aux limites de la mort, sans jamais y parvenir. Dae Hyun ne sait pas si sa vie est celle d'un dieu, comme les gens du temple le croyaient, il y a 600 ans de cela... ou celle d'un être maudit qui paye les crimes de ses vies passées. Il préférera ne pas y penser cela dit, en général, ne voulant pas affecté les gens autour.


Qualités : Bienveillant – Incroyablement créatif – Ingénu – Protecteur – Apprend rapidement
Défauts : Réservé – Dangereusement tenace – Trop fier – Impatient –  S'exprime difficilement en mots


Anecdotes



Ayant passé sa petite enfance (ses 100 premières années) dans un temple, Dae Hyun ne connaît que le vieux coréen et que dans des termes de politesse. Il ne connaît rien de la langue moderne et du langage familier. • Il n'a jamais vu de films, dessin animé, ni rien du genre. • Il ne connaît absolument RIEN à la technologie. • Il ne supporte pas la lumière du soleil, ne l'ayant vu peut-être que 5 ou 6 fois au cours des 500 dernières années... • Il parle espagnol, anglais et français. • Il préfère mourir plutôt que d'être esclave à nouveau. • Ses rêves prennent parfois vie, sous forme d'illusions, alors qu'il dort. On pourrait dire que c'est une forme de ''somnambulisme''. • Le confort est quelque chose dont il a oublié l'existence. Le goût délicieux aussi. • Il s'est inventé un langage des signes avec Xian Liang, puisque cette dernière est muette. Enfin... cette personnalité est muette, serait la chose la plus juste à dire. • Il n'a jamais été exposé à des gens amoureux en 500 ans, très peu pendant ses 100 premières années... On peut donc dire qu'il ne connaît pas ce sentiment, encore.




Surnom : Yagami/Cookie
Âge : 26 étés
Comment avez vous connu le forum ? : Tu le sais bien :'D
Comment trouves-tu le forum ? : WOOT WOOT!
Code règlement : Validé par Dae Hyun :'D


MADE BY .ANGELUS



_________________
UC baby~
Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Mar - 1:42
Admins
avatar
Personnalité sur l'avatar : No Min Woo
Age : 610
Messages : 68
Localisation : Il aimerait bien le savoir.
Voir le profil de l'utilisateur http://circus-of-damned.forumactif.com/t67-liens-de-nam-dae-hyun
Admins




Biographie




Mai 1435 - Juillet 1538


C'est à la fin du mois de mai que les moines d'un simple temple niché au pied d'une montagne trouvèrent le petit raja. Il avait l'apparence d'un enfant de 5-6 ans, la peau pâle, légèrement brillante, les cheveux de jais, le regard curieux et avide pour ce monde. Les premiers sentiments que le petit être leur partagea fut de la curiosité, puis une joie tout à fait enfantine. Un mince sourire soulagé étira les lèvres des moines, heureux de comprendre que le raja se tenant devant eux était doux. Ça n'avait pas été le cas du dernier et sa disparition, datant d'un peu plus de cent ans, avait été accueillie comme une bonne nouvelle. Les moines du temple n'avaient jamais vu de raja avant, ils avaient cependant toujours cru en l'existence de ces créatures et leur dévouaient leur vie, espérant que l'une d'entre elles ferait son apparition. Ils ne savaient donc pas exactement à quoi s'attendre, ne pouvant que se fier aux écrits sacrés qui contenaient les descriptions des deux derniers ayant daignés venir se mêler à l'humanité. L'enfant grandit, très, très lentement, en ces lieux paisibles où il était vénéré comme un dieu. Au début, il ne parlait pas, ne sachant comment. Il exprimait ses pensées et désirs en illusions et sentiments qu'il partageait allègrement avec les moines. Ces derniers étaient majoritairement des hommes, mais il y avait quelques femmes aussi. Tous les gens vivant au temple avaient fait vœu de chasteté et de célibat, souhaitant vivre une vie tranquille. Qui plus est... quand on attend la venue d'un raja, un être qui ressent toutes les émotions de manières exacerbées et qu'on se doute qu'il ne sera qu'un très jeune enfant à son arrivée... on ne souhaite pas l'exposer à des choses impures comme le désir sexuel, la colère, la jalousie... Si on ne veut pas souiller un être si pur et innocent ou le transformer en monstre qui userait de ses capacités pour torturer l'humanité, on se doit de l'accueillir dans un environnement pacifiste et serein. L'enfant n'avait pas de nom, sinon « le raja », puisqu'il ne s'était toujours pas présenté et qu'aucun moine n'osait lui prêter un nom qui ne lui irait pas. Au fil des jours, puis des mois, il apprit à s'exprimer en utilisant la langue qui était d'usage, soit le coréen. Comme on ne lui parlait que dans les termes les plus honorifiques qui soient, ce n'est que cette nuance de la langue qu'il apprit. Sa peau perdit très lentement sa brillance, qui fut plutôt remplacé par cette aura de douceur qu'il dégageait tout naturellement.

Il vivait heureux, ne partageant que la joie et la légèreté aux moines et absolument rares voyageurs qui passaient par là. Tout le monde ne pouvait pas l'approcher pour autant, seuls les plus hauts placés dans la hiérarchie et les voyageurs ayant prouvé leur pureté le pouvaient. Le raja était traité comme un être extrêmement fragile que l'on protégeait à tout prix. Après tout, son état pouvait influencé tout le temple... Le bonheur de tous dépendait littéralement du sien! On l'éduquait avec douceur, lui apprenant la philosophie, la méditation, la calligraphie, les mathématiques, l'astronomie... Enfin, les moines érudits tentaient de lui partager le savoir qu'ils possédaient à l'époque. L'enfant étant jeune, il préférait s'amuser et il était parfois difficile d'obtenir, mais surtout de garder son attention.


15 Juillet 1538 - 22 juillet 1538


Le ciel était nuageux, les étoiles daignaient à peine pointer le bout de leurs nez. Le temple était aussi serein qu'à l'habitude, tout le monde dormait à points fermées jusqu'à ce qu'un terrifiant sentiment d'horreur ne vienne les tirer de leur sommeil. Le raja fut le premier à souffrir de cette nouvelle sensation qu'il n'avait jamais connu jusque là. Tel un feu de poudre, la terreur se propagea à une vitesse ahurissante à toutes les âmes présentes. Le raja était en larmes, inconsolable, il criait et exigeait qu'on ne lui explique ce qu'était ce sentiment des plus désagréable. La peur le paralysait, le rongeant jusqu'au plus profond de son âme, lui qui n'avait pourtant jamais eu de raisons de connaître ce sentiment. Personne n'arrivait à s'approcher de lui, l'émotion qu'il partageait étant trop forte, elle tétanisait tout le monde. Il se calma progressivement, alors que le soleil se levait, le calme revint sur le temple. Le raja n'arriva pas à expliquer d'où lui venait cette sensation... et... surtout... il détestait la sentir de nouveau chez les moines. Après cette nuit, ils étaient anxieux et craignaient la prochaine fois que la créature magique aurait peur. Deux des moines avaient frôlé le suicide, ne supportant pas la peur si intense qu'ils avaient eu, pensant en perdre la raison.

Ce fut la même chose, la nuit suivante. Encore une fois, de manières tout aussi inattendue, une terreur sans descriptions possibles s'empara du jeune enfant qui la partagea tout naturellement aux gens du temple. Le raja avait beau être âgé d'un peu plus d'une centaine d'année, il avait à peine l'apparence d'un enfant de 10 ans et il ne contrôlait pas encore très bien toutes ses capacités. L'empathie était celle qu'il contrôlait le moins, mais il faut dire qu'on n'avait jamais cherché à lui apprendre à maîtriser une de ses capacités... Étant considéré comme un dieu, les humains n'avaient pas à lui apprendre quoique ce soit sur sa nature. Ils ne pensaient que pouvoir essayer de lui partager leur savoir humain et espéraient qu'ainsi, il les comprendrait et pourrait donc se montrer clément avec eux. Un premier moine s'enleva la vie, étant proie à la même terreur que tous, mais ne la supportant pas.

Le lendemain matin fut triste et lugubre, l'ambiance au temple n'était plus aussi sereine. Il y avait eu un mort quand-même... et c'était un membre apprécié de la communauté. Le raja connaissait la douleur du deuil, l'ayant déjà vécu à travers ses cent premières petites années, mais cette fois... c'était différent. Bien que personne n'osait le dire, pour ne pas s'attirer le courroux de l'être surnaturel, on le prenait pour responsable de cette mort qui aurait pu être évitée. La peur grandissait avec langueur dans le cœur des moines, plusieurs commençaient à craindre la prochaine nuit... la prochaine attaque que le raja subirait et leur ferait donc subir.

Une semaine s'écoula ainsi, l'enfant étant la proie de terreurs nocturnes de plus en plus agressives et de plus en plus horribles qu'il partageait, sans même le vouloir et, surtout, sans être capable de s'en empêcher... La peur ne le quittait pas au petit matin, restant présente, dans un coin... puisque les moines, qui se faisaient de moins en moins nombreux à survivre continuaient de l'alimenter pendant le jour avec leurs propres émotions auxquelles l'enfant n'arrivait pas à se fermer. Il commença à éviter les moines, le quatrième jour, tentant de limiter le plus possible ce flot d'émotions qu'ils lui imposaient en étant près de lui et vice versa. Cela ne fut pas suffisant, cependant, puisque les émotions extérieures se frayaient un chemin jusqu'à lui, venant le transpercer à tout moment de la journée et que ses propres émotions en faisaient de même pour les moines. À la fin de la semaine, il ne restait plus qu'une petite poignée de moines ayant survécus, faibles, apeurés, frôlant la folie. L'enfant était en proie à la peur, à la paranoïa, aux doutes... sans répits. Sa vie était terrifiante, à présent, et il ne savait pas pourquoi ni comment arrêter cela.

La nuit du 22 juillet, même la lune était cachée, ne se dévoilant pas aux regards. Ce fut lors de cette fameuse nuit qu'il apparut finalement devant les yeux terrifiés du jeune raja. Un homme à la carrure imposante, très grand, la peau extrêmement pâle. Ce fut son âme qui choqua l'enfant en premier, il n'en avait jamais vu d'aussi sombre, d'aussi lourde et simplement la regarder inspirait la douleur à la créature magique. C'était l'être le plus vil qu'il n'avait jamais vu, son regard d'une cruauté sans égal le laissait deviner aux gens qui n'avaient pas les capacités du raja. L'enfant n'avait jamais vu de vampire avant et le malheureux tombait sur un puissant individu de la lignée de Mort d'Amour... Il se nommait Señor de la Crueldad, un vampire apparemment reconnu parmi les siens et d'ailleurs craint par plusieurs. Il s'était nourri de la peur qu'il faisait vivre à ses victimes, se réjouissant de la véracité des rumeurs à propos du raja qui lui avait permis d'exacerber encore plus les peurs et d'atteindre un nombre encore plus importants de victimes. Le vampire était extatique en trouvant cet être unique au monde qui deviendrait le joyau de sa collection d'inusités et curiosités de ce monde, mais qui surtout pourrait lui servir à amplifier ses pouvoirs. Il ne pensa même pas une seconde à faire un triumvirat avec lui, ne voyant pas l'enfant comme quelque chose de digne de partager un tel lien avec lui... Non, il l'utiliserait selon ses envies en tant qu'esclave. Un moins que rien qu'on a trop longtemps traité comme un dieu, c'était ridicule comment les humains pouvaient être stupides! Si cet être avait été un vampire de la ligne de Mort d'Amour... peut-être aurait-il eu une quelconque valeur, mais là, ce n'était pas le cas. Il avait simplement le droit de survivre et d'exister pour servir le vampire qui venait de le trouver.

Les derniers souvenirs de l'enfant concernant son cher temple sont déchirants, sanglants, d'une cruauté digne du marquis de Sade. Señor de la Crueldad laissa une totale liberté à ses hommes de mains pour massacrer, torturer et dévorer les moines ayant survécu à la semaine. Le raja vit donc les siens être mis en pièces, sous ses yeux, alors qu'on l'empêchait de bouger. Il recevait violemment chacun de leurs sentiments, la terreur, le désespoir, les regrets, la souffrance sous toutes ses formes des victimes se mélangeant au plaisir, aux sentiments de délectation, de joie et d'allégresse des bourreaux. La créature amplifiait et exacerbait toutes les sensations, sans distinctions puisqu'il n'avait aucun contrôle sur cette capacité qui était la sienne. Il implorait, pleurait, criait, se débattait, tentait de protéger les moines en créant des illusions... mais... il n'avait jamais rien connu d'effrayant ou de violent... donc, comment aurait-il pu les protéger. Il ne pouvait que tenter de les camoufler, mais hélas, son pouvoir n'était pas encore assez fort pour berner les vampires qui sentaient l'odeur du sang, entendait le pouls affolé de leurs victimes... La fin du massacre approchant, on jugea qu'on n'avait plus besoin de ses capacités à augmenter les plaisirs et les terreurs, on se contenterait de la peur normale. Aussi, il fut battu sans la moindre délicatesse, puis mordu par plusieurs vampires à la fois, la douleur lui déchirant le corps en tant d'endroits qu'il ne savait plus où donner de la tête... jusqu'à ce qu'il ne perde connaissance.


Juillet 1538 – 2045


Lorsque le raja se réveilla, tout tanguait autour de lui. Le sol était dur, froid et humide. Une odeur nauséabonde empestait définitivement les lieux. Il faisait sombre, très sombre. Il savait cependant qu'il n'était pas seul, pouvant ressentir des émotions provenant de l'extérieur. Immédiatement, cette sensation de peur qu'il avait durement découvert, quelques jours plus tôt, vint s'installer en lui, prenant une place plus que confortable en son être. L'enfant essaya de bouger, mais il n'y arriva qu'à peine, étant enchaîné contre le mur. On ne lui expliqua jamais où il se trouvait, ni ce qui se passait. Les gens étant sortis de sous leurs roches auraient compris qu'il était dans une cale de bateau, en pleine mer et qu'on l'amenait, contre son gré, quelque part en Argentine. Seulement, le raja n'avait jamais foulé le sol hors de son temple, il n'avait jamais rien vu d'autre que la montagne où il vivait et son temple... On ne lui avait pas parlé des autres civilisations encore, donc les bateaux, la mer, toutes ces choses... il n'en connaissait même pas l'existence. Le voyage fut tout aussi horrible et pénible qu'on ne peut se l'imaginer. Les vampires s'amusaient à se nourrir de ses peurs, des terreurs qu'ils lui créaient et que l'enfant vivait naturellement de manières plus intenses que leurs repas habituels... tout en exacerbant malgré lui leurs plaisirs. Une fois que les quelques pauvres humains de l'équipage eurent succombé aux mauvais traitements des vampires, la jeune créature fut leur seule source de peur, terreur et de sang... Le raja ne saurait dire combien de temps s'est écoulé ainsi, il n'avait aucun repère temporel. On ne le nourrissait que quand on y pensait, lui donnant des restes rances et secs. Il porta les mêmes vêtements déchirés, sales, tachés de sang qu'il avait la nuit de l'attaque durant tout le voyage, personne ne le détachant de ses chaînes ou ne lui apportant de nouveaux vêtements.

Il était inconscient lorsqu'on arriva à bon port et on prit bien soin de le garder ainsi, afin qu'il ne voit pas le chemin, alors que les vampires se rendaient à l'imposante demeure du Señor de la Crueldad. La créature fut installée dans une petite pièce fraîche et sale de la cave la plus profonde de la demeure. Il n'y avait aucune lumière, une odeur rance dans l'air, quelques rats territoriaux... Le sol était dur et poussiéreux. Lorsqu'il revint à lui, il ne savait toujours pas où il était, il comprenait seulement qu'il avait été déplacé... ses vêtement avaient été changés, mais n'étaient pas les plus propres pour autant...

Ainsi commença son calvaire dans la collection de Señor de la Crueldad... Il était son ''jouet'' favori. Jamais le maître ne lui donna de nom, seuls les êtres qui ont de l'importance ont un nom pour les qualifier et les différencier des objets. Or, le raja ne valait pas mieux que la poussière qui venait remplir ses poumons. On ne le nourrissait toujours que quand on y pensait et comme il fallait descendre à la cave la plus profonde pour le trouver... on n'y pensait pas souvent. Certes, il était le favori du maître, mais ça ne comptait que pour le divertissement de ce dernier, pas pour les bonnes faveurs. La créature s'habitua très lentement à la noirceur ambiante, la lumière lui devint agressive et fut utilisée pour le torturer. Pour son maître, il n'y avait rien de plus gratifiant que de se nourrir de ses émotions exacerbées et de son sang unique. Bien que la créature n'eut aucune notion du temps, il est convaincu d'avoir été torturé à tous les jours et à toutes les nuits. Le Señor de la Crueldad n'a jamais cessé de faire preuves d'ingéniosité et d'originalité dans ses tortures et prenait une fierté malsaine à montrer son joyau à ses invités de marque. Bien sûr, cela causa de petits problèmes au début... le raja partageant naturellement sa peur à tout le monde, il poussa quelques invités à se tuer et une poignée souffrit d'arrêts cardiaques, ne supportant pas l'intensité des émotions.

Ces morts amusaient le maître, mais lui causaient aussi de folles crises de rage qui laissaient la jeune créature au bord de la mort. Afin de lui apprendre à se contrôler, Señor de la Crueldad commença à intégrer d'autres esclaves, qui avaient moins de valeurs à ses yeux, à ses visites. Le maître accusait toujours froidement sa victime d'avoir tué l'autre esclave à cause de son manque de contrôle. Le raja ne supportait pas de ressentir toute la peur, la souffrance et la terreur supplémentaire amenée par l'autre esclave... puis la culpabilité qui venait le lacérer ensuite, puisque les autres esclaves ne survivaient pas... Plusieurs malheureux périrent ainsi avant que la créature ne réussissent à enfin se contrôler et ne partage plus automatiquement ce qu'elle ressentait. Ce ne fut cependant pas suffisant pour le vampire qui voulait ensuite que le raja ne conserve pour lui ses émotions, pour qu'il cesse de tuer tout le monde, mais aussi qu'il exacerbe le plaisir pris par son bourreau, afin que ce dernier profite réellement pleinement de l'expérience. La créature se montra réticente, comme toujours, puisqu'elle ne fut jamais un esclave docile même si cela lui valait les pires douleurs possibles.  Señor de la Crueldad vint cependant au bout de ses réticences en recommençant à lui faire porter la culpabilité de la mort de d'autres esclaves... L'être surnaturel n'eut d'autres choix que d'améliorer sa maîtrise de ses capacités, une fois de plus.

Bien sûr qu'il tenta de s'échapper, beaucoup trop de fois... Jamais l'espoir et l'esprit combatif ne le quittèrent, à la grande surprise de son maître. Ce dernier s'en amusait aussi un peu, il faut l'admettre, appréciant d'ainsi tenter de briser cette âme tenace... Le raja avait peu de contacts avec les autres esclaves, mais lorsqu'il en avait, il prenait sur lui leurs blessures, les soignant afin de leur rendre la vie plus douce... même si ce n'était que pour un instant. Il leur volait aussi leurs émotions négatives, les aspirant en lui et leur donnait plutôt de la douceur et de l'espoir, puisant dans ses vieux souvenirs datant de ses premières années. Les autres esclaves le craignaient, sachant combien de leurs congénères étaient morts par sa faute, même si la créature n'avait pas désiré ces morts. Seule Wei Min n'avait pas peur de lui, c'est probablement pourquoi c'est d'elle qu'il se rapprocha en premier. Avec le temps, la crainte se changea pour du respect, puisqu'il faisait tout ce qu'il pouvait pour leur rendre la vie plus agréable, dans la mesure du possible, prenant sur lui toutes leurs douleurs. Il essayait aussi de les divertir et de les faire rêver avec ses illusions, chose qui lui valait d'horribles punitions...

Aujourd'hui

Plusieurs bruits assourdissants venant des étages plus haut parviennent aux oreilles du raja, qui est enfermé au fond de sa cave comme toujours. Les murs tremblent. La panique, l'effroi, la peur se propagent dans la bâtisse. La créature magique se lève, se demandant ce qui peut bien se passer là-haut. Des cris se font entendre, des hurlements, les sentiments extérieurs sont de plus en plus nombreux, de plus en plus fort... Il sent que les vampires usent de leurs capacités à faire peur, mais il n'y a pas que ça. Pour une fois, eux aussi craignent quelque chose et ne se sentent pas en sécurité... Il ne sait toutefois absolument pas ce qui se passe, il tente de se défaire de ses chaînes, mais comme toujours, c'est inutile. Elles ont été faites exprès pour lui, ainsi, même s'il se casse les poignets... il ne pourrait pas s'en libérer, il n'y a pas un millimètre entre sa peau et le métal. Les bruits, les émotions, tout se rapprochent dangereusement de lui. Le raja se recule contre le mur et se cache dans le décor, grâce à ses capacités d'illusions qui sont plus développées qu'avant, mais... il reconnaît les personnes qui sont de l'autre côté de la porte. Il s'agit de Wei Min? Elle n'est pas seule, elle est accompagnée de d'autres esclaves que la créature a souvent aidé, par le passé. La porte vole en éclats, l'être surnaturel se cache le visage de ses bras, comme il le peut. On n'a pas le temps de lui expliquer, mais en gros, Señor de la Crueldad a commis une énorme erreur selon le code des vampires et plusieurs des siens ont décidé d'attaquer la demeure afin de le lui faire payer. Les esclaves se nourrissant de la mince lueur d'espoir que le raja leur a toujours partagé ont saisi cette occasion pour tenter de fuir. Wei Min et les autres pensent que certains ont réussi, bien que plusieurs soient déjà morts, à l'heure actuelle. Il vaut mieux mourir que de continuer à vivre ainsi, après réflexion.

Un des esclaves était doté d'une force physique indescriptible, ce fut lui qui rompit les chaînes du raja, tirant dessus avec force. Ils ne prirent pas le temps de casser la partie entourant ses poignets, la créature magique aspira rapidement les sentiments négatifs du petit groupe, les prenant sur lui et leur donna plutôt du courage et de l'espoir, afin qu'ils n'avancent avec assurance. Il prit aussi quelques secondes afin de prendre sur lui leurs blessures physiques, ne grinçant même pas des dents alors que sa chair se déchirait en plusieurs endroits, tandis que celles des autres esclaves se guérissaient magiquement. Wei Min le rattrapa, alors qu'il allait tomber sous toutes les blessures accumulées qu'il venait de prendre sur lui. Avec l'aide d'un autre esclave du petit groupe, ils le sortirent et commencèrent à gravir les escaliers interminables pour tenter de remonter au premier étage, le tout dans le but de profiter de la situation pour s'évader. Le raja ne savait même pas s'il faisait nuit ou jour à l'extérieur, il ne savait pas la date, le pays où il se trouvait, rien... Seulement qu'ils avaient une chance de s'en sortir. La partie la plus profonde se trouvait cependant à quatre étages sous le rez-de-chaussée... Les escaliers étaient laborieux à monter, surtout pour lui qui avait les blessures de tout le monde, en plus d'être en très mauvaise santé, de base. Il se régénérait, mais très lentement, à cause de cela. Ils avaient cependant la chance que l'action principale ne se passe aux étages supérieurs, donc, l'espoir grandissait au cours de leur ascension. Leurs gardes féroces ne leur portaient pas l'attention habituelle, étant occupés à combattre pour survivre d'autres vampires, des métamorphes, mais aussi quelques esclaves qui criaient vengeance... Le raja n'avait jamais été en présence d'autant de personnes, donc d'autant de sentiments qui l'attaquaient voracement, venant le transpercer et former une pile horriblement lourde en lui. Les blessures physiques s'additionnant à ce poids émotionnel infernal, la créature avait toutes les misères du monde à suivre. Il prenait bien soin à ne rien partager à ses compagnons, tâche épouvantable à accomplir considérant que Wei Min et un autre le touchaient directement!

Le souffle court, ses blessures ne se régénérant pas puisque toute son énergie était utilisée afin de ne pas partager toutes ces émotions qui allaient le rendre fou, il posa finalement le pied sur la dernière marche. Il releva faiblement la tête et esquissa l'ombre d'un sourire, en voyant la porte qui les séparait du rez-de-chaussée. Son sourire fut de courte durée, cela dit, puisque quelques secondes plus tard, un métamorphe et un vampire traversaient brutalement le mur, alors qu'ils se battaient. Un esclave de leur petit groupe fut touché par plusieurs balles, qui devaient être destinées à une autre personne, sous leurs yeux ébahis. Eux qui étaient si proches du but! Le raja voulut se dégager pour aller prendre sur lui ses blessures, mais Wei Min et l'autre le retinrent. Ils n'avaient plus le temps, malheureusement, ils devaient fuir avant de finir comme lui. Le petit groupe ne comptait plus que quatre personnes, à présent. Malgré cela, le chemin allait être encore plus difficile... C'était pire que la guerre et la créature ressentait TOUT ce que TOUT LE MONDE ressentait, et ce, de manières encore plus fortes que les gens eux-mêmes ne les vivaient. De nombreuses plaintes lui échappèrent, alors qu'il serrait les dents et fermait les yeux. Il commença à toussoter du sang, prenant sur lui la blessure par balle que venait de se prendre le compagnon qui le tenait avec Wei Min. C'est avec horreur qu'ils virent la quatrième personne qui était avec eux se faire sauvagement tué par un vampire, qui n'eut aucun scrupule à se servir du cadavre comme d'un bouclier pour se protéger d'une attaque.

La créature ayant passé ces 500 dernières années dans la noirceur quasi complète ou n'ayant qu'à peine eu droit à de la lumière artificielle fut forcée de fermer les yeux, aveuglée par les faisceaux de lumière provenant des fenêtres. Le raja aurait bien usé de ses capacités d'illusions pour fondre le petit groupe dans le décor ou pour changer leur apparence ou autres choses, mais il peinait à avancer... Survivre, ne pas partager les émotions étouffantes qui venaient dangereusement peser sur sa poitrine et resserrer sa gorge... Rien que ça lui demandait toute l'énergie qu'il n'avait pas. Ils arrivaient enfin à la porte menant à l'extérieur, ils n'avaient qu'à tendre la main et ils pourraient toucher la liberté! Hélas, si les trois avaient franchis cette porte... la vie aurait été trop facile et trop belle, n'est-ce pas? Le compagnon qui tenait le raja jusque là se fit attraper le pied par une des créatures fidèles au maître vampire, qui, bien que sur le seuil de la mort, restait absolument dévouée à son maître. Wei Min et le raja le regardèrent, désespérés. Ce dernier voulut faire quelque chose pour l'aider, mais la femme l'en empêcha, le traînant tant bien que mal à l'extérieur. Elle se disait que leur compagnon était le plus fort de toute cette place de fous, il allait s'en sortir. Le raja lui avait donné assez d'espoirs et de courage, il allait s'en sortir, ce n'était pas une question... elle en était convaincue. L'être surnaturel alimentait cette conviction, essayant de s'en convaincre aussi, même s'il craignait intimement le pire, se demandant s'il allait survivre lui-même à toutes ces blessures...

Ils avaient fait quelques pas à peine, le raja ne marchant pas plus vite qu'un escargot à cause de toutes ses blessures, mais aussi parce qu'il n'arrivait pas à ouvrir les yeux. Le soleil, bien qu'encore doux du petit matin, lui agressait très violemment les yeux, l'aveuglant complètement. Il trébucha d'ailleurs, n'arrivant pas à voir où il mettait les pieds. L'astre solaire n'était pas très fort encore, pourtant la peau translucide du raja vivait ses caresses comme de brûlantes attaques sadiques qui ne faisaient que s'ajouter au reste. Wei Min tomba avec lui, n'arrivant pas à le retenir pour le coup. Le raja étouffait littéralement, sous toutes les émotions qu'il contenait pourtant toujours en lui, et cherchait donc son air. Mais l'air entrait dans son nez et sa gorge comme quelque chose de piquant. Depuis combien de temps n'avait-il pas respiré de l'air frais? Ses nombreuses blessures ouvertes grillaient doucement sous le soleil... Le premier instant de liberté n'était pas de tout repos. Wei Min s'était redressée et tentait de le cacher du soleil, cherchant comment le relever sans lui faire trop mal. Le raja sentait ses mains tremblantes, sa peur, sa panique, son chagrin, sa détresse face à la situation... Il toussa encore, le goût salé du sang revenant sur sa langue et attrapa doucement la main de son amie pour prendre sur lui ses émotions, même s'il ne pouvait pourtant plus en supporter. Il lui partagea de l'espoir et du courage à la place et força un sourire.

L'instant ne dura pas longtemps, puisqu'il entendit son amie crier et sentit ses émotions lourdes revenir malgré tous les efforts de la créature. Il tenta de se redresser, mais il n'avait presque plus de forces, il ne voyait rien, il avait atrocement mal... Il reconnut avec horreur la voix de leur maître qui leur vociférait toutes les informités possibles. Wei Min poussa quelques autres petits cris et se débattit, alors que le raja tentait de les retrouver à tâtons, ayant réussi à se mettre sur ses genoux. Une plainte qui lui glaça le sang échappa à son amie, alors qu'il réussissait enfin à mettre la main sur elle. Quelque chose de liquide... et chaud... coula sur sa main. Les émotions de son amie disparurent, elle ne dégageait plus rien, elle ne répondait pas non plus aux cris désespérés de la créature magique. Leur maître était occupé à se plaindre qu'elle avait été stupide et qu'elle était morte par la faute du raja! S'il ne lui avait pas mis ces idées d'espoir et de liberté dans la tête, elle serait toujours en vie. La créature ne tint plus et laissa toutes les émotions qu'il contenait exploser, les partageant sans aucune restriction et exacerbant le tout. Cette fois, même le maître souffrit, comprenant ce qu'il faisait vivre aux autres. Mais il faut dire qu'il y avait tant de sources de souffrances, tant de gens avec des sentiments autour d'eux... la puissance du raja n'en était que plus grande. Il pleurait à chaudes larmes. Il allait créer un nouvel océan, essayant de prendre sur lui les blessures de son amie qu'il prit dans ses bras faibles, la serrant de toutes les forces qu'il n'avait plus. Malheureusement, elle était morte... et il n'avait jamais pu ramener un mort à la vie.

Paralysé par la bombe d'émotions intenses à côté de laquelle il se trouvait, le maître perdait lentement mais sûrement la tête et commença à se charcuter lui-même, criant sa douleur physique et émotionnelle. Le raja ne lui faisait toutefois pas attention, essayant d'aller contre sa nature pour ramener son amie, quitte à mourir à sa place. Il ne comprit pas pourquoi la peau de celle-ci changea de texture, devenant subitement goudronneuse et collante. Elle sembla plus légère aussi et dégageait une odeur de mort. Il savait qu'elle était une sirène, mais... les sirènes se décomposaient si rapidement?! Non! Non! Non! Il refusait qu'elle ne meurt! Il n'allait pas accepter qu'elle ne se décompose en plus! Wei Min ouvrit subitement les yeux, inspirant un grand coup faisant ainsi un son tout droit sorti d'outre-tombe. Elle serra son ami dans ses bras par réflexe et ferma les yeux à nouveau. En l'espace de quelques secondes, ils avaient disparu de cette plage dans une épaisse fumée noire et se téléportèrent au milieu de Central Park. Ils n'y restèrent que quelques secondes, le nombre de gens étant trop nombreux, le pauvre raja avait ressenti toutes les émotions comme des centaines de lames. Ils disparurent à nouveau dans un nuage de fumée noire puis réapparurent dans ce même nuage, mais dans un parc tranquille bordant le fleuve Han. Le raja ne comprit absolument rien à la situation. Il ne pouvait pas voir, sa rétine ayant été brûlée par le soleil argentin et sa régénération ne faisait que le maintenir péniblement en vie, n'ayant pas d'énergies pour plus, mais il avait senti les changements de températures... le fait que l'air soit plus sec ou plus humides, même pour quelques secondes, les attaques de sentiments... Ils étaient passés du chaos infernal le plus total à une ambiance toute aussi importante en nombre de sentiments, mais les sentiments avaient été plus divers, plus doux, puis ils se retrouvaient dans une ambiance plus calme encore. Il n'entendait pas de cris perçants, ne ressentait pas de panique venant de l'extérieur, sinon de Wei Min qui s'inquiétait pour lui. L'air était radicalement plus frais ici et il n'avait plus l'impression de brûler vif.

La sirène le lâcha en premier, regardant autour d'eux pour s'assurer qu'ils étaient en relative sécurité. Elle ne comprenait pas, elle non plus, et ne savait pas ce qu'il se passait, mais ils semblaient être loin de chez eux et des problèmes. Heureusement pour eux, il n'y avait personne dans les parages... autrement... ils auraient bien été terrifiés de voir un homme ayant la peau translucide et sur les os, couvert de saletés et de sangs au corps déchiquetés. S'il avait été humain, il serait mort minimum 20 fois. Puis... le cadavre mouvant était accompagné d'une femme à la peau translucide, elle aussi, aux yeux complètement noirs et inexpressifs. À la place des jambes, elle avait une imposante queue de poisson, semblant enduite d'une chose ressemblant à du goudron. Son corps littéralement décharnée par endroit laissant voir des os et ses longs cheveux noirs flottant gracieusement dans les airs, tout comme elle-même le faisait. Elle semblait nager dans l'air, alors qu'elle tirait le mourant vers l'eau. Non, elle ne voulait pas le noyer, mais étant une sirène, elle pensait que de l'eau aiderait à ses plaies. Ça n'y changerait rien, cela dit... ce n'est pas de l'eau du fleuve Han qui stabilisera son état, mais bon... elle essaie ce qui est logique pour elle. Le raja n'avait plus la force de quoique ce soit, il se laissait donc tirer, se demandant depuis quand son amie avait les doigts si osseux... Il lui répétait de sa voix étouffée de penser à elle, de se sauver, de le laisser mourir là. Wei Min lui répondait d'une voix d'outre-tombe qui lui glaçait le sang, d'une voix qu'il ne lui avait jamais entendu, qu'elle n'allait pas l'abandonner. Elle l'étendit à côté de l'eau, dans laquelle elle plongea, allégresse qui lui avait été refusée depuis... elle ne pourrait dire combien d'années, mais dont elle ne profita pas pour l'instant. Elle remonta immédiatement à la surface et commença à tenter de nettoyer les plaies beaucoup trop nombreuses de son ami, qui perdit connaissance...

Le voilà maintenant à Séoul, bien qu'il ne le sache pas... et qu'il n'ait aucune idée de la date... qu'il ne connaisse pas un mot de coréen moderne... qu'il ne sache pas comment il est arrivé et la liste des choses qu'il ne sait pas ou ne comprend pas est exagérément longue, en réalité.


MADE BY .ANGELUS


Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Mar - 2:09
Fondatrice
avatar
Personnalité sur l'avatar : Kim Jaejoong
Age : 32
Messages : 173
Localisation : Séoul
Voir le profil de l'utilisateur http://circus-of-damned.forumactif.com
Fondatrice
Bonjour, l'ami


Bonjour ou bonsoir déjà, c'est la moindre des politesses.

Pour commencer je te souhaite la bienvenue parmi nous et je te souhaite bon courage pour ta fiche, et pour la remplir dans des meilleurs conditions. Je t'invite à lire les descriptifs des races que nous vous avons fournis pour vous aider à faire un choix dans vos personnages :

- Pouvoirs & Créatures magiques.  
- Les lignées vampiriques.
- Hiérarchie des clans de métamorphes. 

A moins bien sûr que tu n'aies l'envie de faire une créature magique inventée. Dans ce cas je te rappelle que c'est soumis à notre acceptation, parce que nous souhaitons garder notre contexte tel que nous l'avons imaginé à la base en créer ce forum.

Bonne lecture.  Et j'ai hâte d'en apprendre plus sur ton personnage.

Jin Kyung

PS : Si tu as la moindre question je suis là pour y répondre.


Codage par Libella sur Graphiorum, parchemin de ftourini

_________________
Jin Kyung
Maitre de la ville
Laxy dunbar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Mar - 5:25
Fondatrice
avatar
Personnalité sur l'avatar : Kim Jaejoong
Age : 32
Messages : 173
Localisation : Séoul
Voir le profil de l'utilisateur http://circus-of-damned.forumactif.com
Fondatrice




FELICITATIONS



Bonjour l'ami,

Tout d’abord je te félicite d’avoir terminé ta fiche et c’est avec un immense plaisir que je t’annonce que tu es officiellement membre de Circus of Damned notre RPG.

Maintenant je t’invite à aller ajouter ton personnage aux trois bottins du RPG :
- Bottins des avatars
- Bottins des habitations
- Bottins des métiers


Mais aussi d’aller remplir une fiche de liens (ICI) et une fiche récapitulative de tes RP (LA) pour t’y retrouver plus facilement.

Tu es potentiellement riche donc je t'invite à réclamer ton due d'arrivée : ICI ceci est le système de monnaie du forum, va donc lire ce que te permet de t'offrir cette monnaie fictive.

Avant tout je te souhaite de t’amuser parmi nous. Et passez un agréable moment en notre compagnie que se soit en RP ou sur la Chatbox si tu veux venir papoter avec nous.

Jin Kyung
Maitre de la ville



MADE BY .ANGELUS



_________________
Jin Kyung
Maitre de la ville
Laxy dunbar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Circus of damned :: PERSONNAGES :: Présentation des personnages :: Fiches validées-